Prix du public du court métrage

Voici la liste des courts-métrages qui seront présentés avant les séances de 18h et 20h30 :

  • "Tre ore" de ANNARITA ZAMBRANO 12' - Italie
  • "Omnibus" de SAM KERMANN 10' - France
  • "Rêve d'enfant" de CHRISTOPHE GERARD 10'22" - France
  • "Nadja à Paris" d'ERIC ROHMER 13' - France
  • "Yul et le serpent" de GABRIEL HAREL 13'11" - France
  • "Groove you life" de VINCENT BURGEVIN et FRANCK LEBON 6'38" - France
  • "Treffit" de JENNI TOIVONIEMI 7'10" - Finlande
  • "Old fangs" d'ALAN HOLLY 11' - Irlande
  • "Discipline" de CHRISTOPHE M. SABER 12' - Suisse
  • "Leave not a cloud behind" de PABLO GONZALEZ 7'15" - France
  • "Yes we love" de HALLVAR WITZO 14'30" - Norvège
  • "L'invité" de GUY JACQUES 9'18" - France
  • "Fais le mort" de WILLIAM LABOURY 8'40" - France
  • "Alea jacta est" de Daniel Jeny 12'15" - France

 


 

VIDEOS D’ART
 
L’Œil d’Oodaaq (création et diffusion d’images nomades et poétiques) propose une sélection de vidéos qui seront « installées » dans le cinéma. Avant et après chaque film, elles seront visibles pour les spectateurs telles une présence, projetées sur l’écran du cinéma, créant ainsi une ambiance particulière qui changera chaque jour pendant le festival.
Ces vidéos ont comme point commun différentes manières de traiter ce thème qui est un genre à lui seul dans la peinture : le paysage.
3 œuvres vidéo en triptyque nous questionnent sur la source de ce qui nous est présenté et notre manière appréhender ces images-paysages.
Thomas Daveluy - Echo2 - 5’47- 2014 
Echo2 est une série de parcours en forêt. Par un principe vidéo appliqué de manière systématique, un effet de superposition d’images s’accumule tout au long du déplacement. Ces nouveaux chemins ainsi créés ne sont pas sans nous rappeler la peinture impressionniste et l’imagerie des premiers jeux vidéos 3D. 
Nikolas Chasser Skilbeck - The mountain - 5’ - 2015
Le paysage entre ciel et terre que représente ici l’artiste évolue dans un lent et délicat jeu d’obscurité et de lumière, les éléments sont confondus en une totalité. Il expérimente une temporalité altérée dont découle une forte atmosphère de dé-réalité, laissant place autant à une sensation de paix qu’à l’inquiétude. 
Jacques Perconte - Forêt d’Allonge, Les Gaillards - 40‘ - 2016
Jacques Perconte, pousse les outils numériques à leurs limites, comme s’il était à la recherche du moment où la surface picturale se déchire. Il démontre qu’il est possible de faire de la peinture avec les moyens technologiques d’aujourd’hui, créant de véritables tableaux impressionnistes, envoûtant le spectateur.
Simon Guiochet 
Directeur de l’association L’Œil d’Oodaaq,  Simon Guiochet est venu cette année en amont du festival afin de réaliser une œuvre spécifique pour cette quinzième édition.
Elle sera présentée sur toute la durée du festival devant le cinéma.

Site de l'oeil d'Oodaaq