Fidèle du Festival du Film Européen de Houlgate, Ariane Doublet viendra présenter "Les réfugiés de Saint-Jouin" et répondra aux questions des spectateurs après la séance. 

 

Jeudi 19 octobre à 20h30

Youri Deschamps est rédacteur en chef de la revue Eclipses depuis 1994 et collabore ponctuellement à plusieurs autres revues et collections d’ouvrages sur le cinéma. Conférencier, animateur et programmateur de ciné-clubs, il intervient régulièrement comme formateur et rédacteur de documents pédagogiques dans le cadre des différents dispositifs nationaux d’éducation à l’image. Il est par ailleurs l’auteur d’un livre sur Blue Velvet (éditions du Céfal, Liège, 2004) et a participé à  un ouvrage collectif consacré à l’œuvre de David Lynch (L’art étrange de David Lynch), ainsi que l’édition en français du livre de Sidney Lumet, Making Movies, qui est paru au second semestre 2012.

 

Il nous donnera une leçon de cinéma autour du film "Ascenseur pour l'échafaud" de Louis Malle.

 

Vendredi 20 octobre à 20h00

RENCONTRE RECA : le Réseau des Ecoles Françaises de Cinéma

 

Le RECA regroupe aujourd’hui 25 écoles françaises de cinéma d’animation qui font l’objet d’une reconnaissance incontestable par le milieu professionnel, en France et à l’étranger.

 

5 films réalisés par des étudiants du RECA dans le cadre de leurs d'études seront projetés en leur présence. L'occasion de découvrir l'excellence et la variété de l'animation française et de rencontrer les talents de demain.

 

Rose Bleue (durée 6’18’’) : Pauline Le Bris (Rubika - promo 2015)  

Pionniers de l'Univers (5’19’’) : Matthieu Guevel (ArtFX 2016/2017) 

Minouche (3’59’’) : Marija Grujicic (Estienne)  

Sous Pression (3’21’’) : Maxime Voidey (Bellecour)  

Faering (9’33’’) : Camille Almeras (ENSAD)

 

Samedi 21 octobre à 16h00

Jean-Gabriel Périot a réalisé depuis 2002 une quinzaine de courts métrages en développant son propre style à partir d'archives filmiques et photographiques. Son travail s'intéresse aux rapports entre la violence et l'histoire. Il définit son métier de cinéaste comme un travail de recherche en cours en interrogeant notre monde et les rapports humains : "Je fais des films parce que je ne sais pas. Je cherche. Je tente d’y voir plus clair, en m’efforçant au moins de savoir comment énoncer des questions. C’est pour moi une manière d’ouvrir un espace de réflexion, contrairement à ce qui est de l’ordre du télévisuel ou du documentaire mainstream, forclos sur lui-même et indolore pour le spectateur"

 

Quatre courts-métrages de Jean-Gabriel Périot seront projetés à 16h00 avant le long métrages "Une jeunesse allemande" à 18h00 dimanche 22 octobre :

 

  • Nijuman no borei (200000 fantômes) – 10’
  • Eut-elle été criminelle - 10’
  • Regarder les morts - 22’
  • Nos jours, absolument, doivent être illuminés - 22'

Emmanuel Matte viendra présenter le film "Pour le réconfort" de Vincent Macaigne, en avant-première.

Il échangera avec les spectateurs après la séance.

 

Lundi 23 octobre à 20h00